La commune de Luriecq dispose d’un terrain dans le centre bourg au sein duquel un bâtiment d’une construction vétuste est présent. Ce bâtiment comprend des logements ainsi qu’une grange et un appentis.

Projet de réhabilitation d’un immeuble dans la Loire

Le projet confié par la mairie de Luriecq à CIMAISE ARCHITECTES consiste en la réhabilitation du bâtiment existant afin d’y créer cinq logements ainsi qu’un local commercial au rez-de-chaussée. Afin de créer des espaces extérieurs piétons et des places de stationnement, l’ancien appentis est démoli tandis que le bâtiment conservé est quant à lui surélevé afin d’offrir des hauteurs sous plafond généreuses dans les logements créés. Cette surélévation n’impacte en rien la perception existante du bâti puisque la toiture est conservée à deux pans comme sur la toiture historique. Pour permettre la traversée jusqu’au centre historique de la commune, un passage, accessible aux piétons, est également créé suite à la démolition de la grange qui autorise une percée dans le paysage urbain du centre bourg.

Bâtiment transformé en logements PMR

L’ensemble du bâtiment est transformé en logements PMR (Personnes à mobilité réduite) comprenant quatre T3 et un T2 attribués aux personnes âgées, aux personnes avec un handicap et à celles éloignées du bourg.

Architecture du logement

La mairie de Luriecq souhaitant s’appuyer sur le patrimoine existant de la bâtisse, CIMAISE ARCHITECTES envisage de conserver les murs en pierre existants tout en les remettant en valeur. Par ailleurs, la surélévation du bâtiment est traitée en clins bois ajourés de teinte pré vieillie (grisée). Côté Sud, à l’arrière du bâtiment, des balcons structure bois sont créés. La toiture en tuiles rouges est recouverte sur sa partie sud de panneaux photovoltaïques. Les menuiseries alu se déclinent en trois teintes : une teinte (RAL 7022) pour les ouvertures de la surélévation, et deux teintes (RAL 3003 et RAL 7001) pour mettre en évidence les deux parties de la bâtisse existante conservée.

Traitement des espaces libres

Les espaces libres sont en partie privatifs avec notamment une terrasse engazonnée pour le logement du rez-de-chaussée, et en partie communs. Les parties communes se composent d’un escalier et d’une rampe d’accès à l’entrée du bâtiment en béton balayé qui sont agrémentés de plantations en fosse. La voie piétonne est traitée en sable déco ocre jaune. Une deuxième fosse de plantations est créée le long du mur mitoyen au sud.

L’avis du maire de la commune de Luriecq

« C’est une belle réalisation. La commune préserve ainsi son patrimoine architectural, en gardant le caractère ancien et quelques touches de modernité. »

  • Luriecq (Loire)
  • Mairie de Luriecq
  • CIMAISE ARCHITECTES
  • 2018
  • 444 m² comprenant 5 logements, 1 commerce
  • 0.7 millions d’euros