Amphithéâtres du pôle santé

CIMAISE ARCHITECTES a été mandaté pour la construction d’un nouveau pôle médical dans la région stéphanoise. SAINT ETIENNE METROPOLE souhaite construire un nouveau pôle de santé, comprenant 3 bâtiments, le Centre Ingénierie et Santé de l’Ecole des Mines (CIS), l’Institut Régional de Médecine et d’Ingénierie du Sport (IRMIS) et l’une des plus grandes Facultés de médecine en construction. Le bâtiment de la faculté de médecine comprend une partie de recherche avec des laboratoires, une bibliothèque universitaire médicale, et les salles de la faculté de médecine, comprenant entre autres 3 amphithéâtres.

Une acoustique soignée

Ces amphithéâtres comprenant chacun plus de 300 places, seront destinés à accueillir les cours magistraux de médecine. C’est avec cet objectif que CIMAISE ARCHITECTES, en collaboration avec l’ATELIER REMON, a créé des salles « tout équipées », bénéficiant de tout ce dont les étudiants ont besoin pour suivre leur cours de manière optimale. Ainsi, l’acoustique a été particulièrement soignée, avec par exemple une trame visible sur le plafond ainsi que sur l’une des façades de façon à annuler les effets de résonnance de la pièce.

Un confort visuel pour les étudiants

Cette trame, composée d’hêtre clair n’est pas seulement utile, mais aussi agréable à l’œil. En effet, on peut retrouver le thème du bois dans toute la pièce. Ainsi, une grande partie du mobilier des amphithéâtres est aussi en hêtre clair et possède exactement la même couleur que la trame. Pour la mise en scène du bois, tous les sols sont traités en caoutchouc noir, ce qui permet de mettre en valeur le bois d’une manière simple et contrastante. Tout cela crée une homogénéité dans les salles, avec un visuel commun agréable. Derrière les habillages bois sont regroupés tous les éléments techniques (haut-parleurs, climatisation, ventilation…), qui sont de ce fait, cachés dans les « écailles » de la trame.

Des salles HQE

Ces amphithéâtres, au même titre que la globalité du pôle santé ont une démarche HQE (Haute Qualité Environnementale). Dans cette optique, les amphithéâtres bénéficient d’un fort éclairage naturel, chose rare avec ce type de construction. Pour cela, les façades sud des bâtiments sont équipées de brise-soleils, qui laissent passer la lumière, mais limitent la chaleur et les rayons du soleil de rentrer. De ce fait, les utilisateurs des salles ne sont en aucun cas gêner ou éblouis par les rayons du soleil, mais reçoivent constamment un maximum de lumière naturelle. De la même manière des systèmes similaires ont été installé sur les façades Est et Ouest, à la différence près, que ces derniers sont mobiles en fonction de la hauteur du soleil et des saisons. Enfin, toujours dans l’optique de confort des usagers, les brise-soleils des façades sud sont inclinés à 90 degrés par rapport au mur, ce qui permet aux personnes situées dans l’établissement, de voir à l’extérieur, alors que la réciproque, volontairement, ne fonctionne pas.

L’avis de l’architecte

Les amphithéâtres construits sont orientés vers une acoustique et un confort visuel accrus, et ont un taux de praticité élevé. Pour exemple, des prises électriques ont été disposées au coeur des salles pour permettre aux élèves de recharger en permanence leur ordinateur pendant les cours. Internet est disponible dans toutes les salles de classes, pour une connectivité totale et permanente.

  • Adresse de réalisation : Saint-Priest-en-Jarez – 42
  • Client : SAINT ETIENNE METROPOLE
  • Architectes : CIMAISE ARCHITECTES en collaboration avec l’ATELIER REMON
  • Date de livraison : Rentrée 2015
  • Surface : + 1 000 m²
  • Montant des travaux : N.C