Restructuration du stade Geoffroy Guichard

CIMAISE ARCHITECTES prépare le Chaudron pour la coupe du monde 1998

Avec la sélection de la France comme pays organisateur de la Coupe du Monde de football 1998, le stade Geoffroy Guichard de Saint-Étienne dans la Loire doit subir quelques aménagements afin de pouvoir recevoir quelques matches de la coupe. La requête de la ville concerne le nombre de places assises disponibles. En effet, pour accueillir les supporters du mondial 98, le stade doit obligatoirement disposer de 36.000 places assises minimum.

Augmentation du nombre de place du Stade Geoffroy Guichard

L’organisation en France de la Coupe du Monde de Football 1998 nécessite de réhabiliter le stade Geoffroy Guichard de Saint-Étienne afin que ce dernier puisse recevoir des matches de la compétition internationale. Jusqu’à présent, l’enceinte comptait deux tribunes latérales de places assises. Les kops situées derrière les buts se composaient majoritairement de places debout même si quelques gradins en béton faisaient office de sièges depuis 1979. Avec la restructuration des tribunes, toutes les places doivent être assises. Les kops sont entièrement équipées de marches et de fessiers pour l’accueil des spectateurs tandis que les tribunes latérales reçoivent des places supplémentaires. Un balcon vient compléter les tribunes existantes en apportant 3.000 places assises. Le stade Geoffroy Guichard de Saint-Étienne passe, après l’intervention de CIMAISE ARCHITECTES de 22.200 à 35.616 places assises. Cette augmentation du nombre de sièges entraîne également des modifications diverses sur les équipements de l’enceinte sportive.

Aménagements complémentaires

La FIFA impose d’autres aménagements pour l’accueil de matches de la coupe du monde 1998. Les quatre tribunes ne communiquent désormais plus entre elles et disposent de leurs propres billetteries, accès, sanitaires et buvettes. De nombreuses caméras de surveillance s’installent au-dessus des tribunes pour la sécurité des spectateurs. Les filets de protection et les grillages sont remplacés. Un accès handicapé voit le jour tandis que les loges et les vestiaires sont intégralement refaits pour accueillir les équipes de la coupe du monde dans les meilleures conditions.

CIMAISE ARCHITECTES réalise également un important travail sur l’éclairage du stade. Les anciens pylônes implantés dans et devant les tribunes sont supprimés. Des spots lumineux viennent prendre place sur chacune des quatre tribunes afin de dégager la vue des spectateurs. Enfin, la pelouse du stade Geoffroy Guichard est retravaillée et l’aire de jeux passe de 116 mètres à 122 mètres de long, ce qui permet d’accueillir d’autres évènements sportifs comme le rugby.

L’avis de l’architecte

L’objectif principal pour CIMAISE ARCHITECTES lors de la restructuration du stade Geoffroy Guichard de Saint-Étienne est d’être efficace en augmentant de manière considérable le nombre de places assises de l’enceinte pour la coupe du monde 1998. La perte de capacité occasionnée par la disparition des places debout dans les kops est compensée par l’adjonction d’un balcon et de places supplémentaires dans les tribunes latérales. Deux tribunes bénéficient désormais d’un toit qui protège les spectateurs des intempéries.

  • Adresse de réalisation : Saint Etienne
  • Client : SAINT-ETIENNE METROPOLE
  • Architectes : CIMAISE ARCHITECTES
  • Date de livraison : 1997
  • Surface : 36000 places assises
  • Montant des travaux : 15 millions d’euros