Entrepôt logistique alimentaire

CIMAISE ARCHITECTES ajoute une extension à un centre de stockage alimentaire

Le groupe EASYDIS est une filiale de CASINO spécialisée dans la logistique de stockage. Il possède un entrepôt de stockage alimentaire à Besançon. Ce type de bâtiment est utilisé pour stocker des marchandises destinées à approvisionner les magasins du groupe CASINO. Dans le cadre d’une extension, comportant une amélioration de l’existant, le client souhaite ajouter à l’entrepôt un espace de stockage supplémentaire comprenant une chambre froide négative et un quai de livraison. CIMAISE ARCHITECTES se charge de la conception et de la réalisation de ce projet.

Extension et ajout d’une zone froide négative

L’extension à réaliser est mitoyenne de l’entrepôt de stockage alimentaire existant. Dès lors les questions liées à la structure et à la charpente de la construction sont résolues : CIMAISE ARCHITECTES doit conserver la même base et construire avec une charpente et une structure métalliques montées avec un bardage métallique isolé. La particularité de l’extension tient à l’importante zone de froid négatif qui doit être prévue : quelques centaines de mètres carrés lui sont dévolus. Dans ces chambres froides, la température descend en dessous de -20°C. Le risque est donc que les matériaux gèlent, notamment la dalle, fragilisant ainsi sérieusement la structure. Un décaissement a donc été réalisé sous la zone froide. Plusieurs couches de matériaux y sont posées avec une zone de ventilation juste sous le sol afin de faciliter la protection de la dalle.

Un sol instable et une configuration inhabituelle pour le quai

L’instabilité du sol sur la zone de l’extension à réaliser a posé un problème technique et une solution est coûteuse. En effet, afin d’assurer la stabilité de la structure, des aménagements importants des fondations ont dû être mis en place. L’extension est donc supportée par des pieux forés en profondeur : jusqu’à 12m de profondeur pour certains. L’autre adaptation concerne le quai de chargement. Habituellement, les quais de chargement sont précédés d’une rampe en descente jusqu’au bâtiment afin d’amener le hayon des camions au niveau du quai. Sur cet entrepôt, aucune rampe n’était aménagée. Il a donc fallu rehausser le quai à 1,2m pour compenser l’absence de rampe de chargement.

L’avis de l’architecte

Les contraintes étaient multiples et ont imposé des aménagements. Le challenge était intéressant et a nécessité de repenser la conception de manière à gérer les contraintes. La zone froide nous a amenés à créer un système de protection de la dalle pour assurer la structure, elle-même consolidée par l’utilisation de renforts de profondeur très techniques. Enfin la surélévation de la rampe, par son caractère inhabituel, mérite d’être soulignée : dans le cas d’une construction nouvelle, une rampe aurait été prévue pour un coût moindre et une plus grande ergonomie du site.

  • Adresse de réalisation : Besançon
  • Client : EASYDIS
  • Architectes : CIMAISE ARCHITECTES
  • Date de livraison : 2001
  • Surface : 8260 M²
  • Montant des travaux : 3 286 000 €