Création d’un RETAIL PARK à proximité de Paris

Ce projet de retail park s’implante sur une parcelle unitaire, à proximité de Paris et au sud de la Francilienne dans une zone d’activité commercial établie. A l’état initial, le site est composé d’un bâtiment à vocation commerciale où étaient situés plusieurs enseignes comme Saint Maclou.

Un projet de retail park défini autour de deux volumes

Durant la conception de l’œuvre, la contrainte urbanistique fut un point important à considérer. CIMAISE ARCHITECTES a dû utiliser des matériaux d’aspect naturel sur les éléments les plus visibles. Les façades possèdent notamment une architecture soignée et épurée (avec des panneaux de résine bois, verre et métal) et renforce l’intégration du bâtiment dans son environnement.

Une architecture structurée autour du volume du retail park

La toiture végétalisée qui s’élève depuis le sol jusqu’au sommet du projet est l’élément structurant du projet. En effet, chacun des deux volumes prend racine dans le site pour s’élancer vers la Francilienne. La toiture accompagne le mouvement depuis le sol et offre une continuité visuelle entre le terrain et le bâti.

Les deux éléments bâtis entourent le cœur du projet. Celui-ci est dédié au stationnement automobile et aux circulations piétonnes. Il est structuré par les franges d’arbres qui accompagnent le piéton jusqu’aux parvis des surfaces commerciales, et par une ligne d’eau qui se dirige jusque dans un bassin, point de rencontre des deux éléments de bâtis et des circulations piétonnes. Le projet est similaire à un écrin : la façade extérieure est composée de matériaux nobles. Le bois crée une enveloppe protectrice, rythmée par les dentelures qui donnent à voir des entre-deux colorés. En contraste, la façade tournée vers l’intérieur est transparente et lumineuse : les vitrines des boutiques se déploient sur tout le linéaire. Au-dessus, des éléments de verre teinté jouent de reflets dans les tons verts et composent une mosaïque qui accompagne le piéton le long des vitrines. Le projet, sur la métaphore de l’arbre, oppose un tronc massif (le bois, la façade extérieure) à un feuillage léger et animé (la façade en verre teinté, les vitrines, les arbres).

Des flux harmonieusement organisés

Les accès au site sont multiples et peuvent s’effectuer depuis l’avenue ou la départementale qui sont toutes deux adjacentes. Les véhicules sont dirigés vers les peignes de stationnement en évitant le croisement des flux. Un accès dédié aux poids lourds et véhicules de livraison est prévu depuis une avenue différente de celle des usagers du retail park. Une fois dans le site, les déplacements piétons sont favorisés par un marquage au sol et de larges voies déambulatoires le long des façades du projet. L’usager accède à toutes les boutiques du retail park par la promenade piétonne, sans avoir à traverser les flux de véhicules.

L’avis de l’architecte

Ce retail park en forme d’Oméga est conçu pour fonctionner en harmonie vis-à-vis des autres éléments présent tout autour, et notamment avec les différentes voies de circulations avoisinantes, dont certaines sont cachées par de la végétation tandis que d’autres permettent au retail park de bénéficier d’une grande visibilité.

  • Adresse de réalisation : Ile de France
  • Client : N.C
  • Architectes : CIMAISE ARCHITECTES
  • Date de livraison : 2013
  • Surface : Plus de 8 720 m²
  • Montant des travaux : 7 500 00 € HT